Témoignages

Les missionnaires, bénévoles et bienfaiteurs témoignent

Edouard, fondateur du RES
Edouard, fondateur du RES
conseiller - secrétaire général RES Suisse
conseiller - secrétaire général RES Suisse
Conseiller - Secrétaire général RES France
Conseiller - Secrétaire général RES France

Antoine Doussaud, Responsable logistique de RES depuis 2005 et trésorier de RES France depuis 2011

Pilote d’essais, Marié et père de 3 enfants – Grans (France)

« J’ai poursuivi mon travail de coordination de nos livraisons avec Aviation Sans Frontières : planification des envois effectués par Jean-Luc, afin de servir régulièrement et selon ses besoins chaque destinataire ; suivi chaque semaine de la mise à bord de nos colis dans les vols Air France concernés ; envoi des messages pour avertir les correspondants locaux à Nouakchott, Port-au-Prince ou Madagascar de l’arrivée imminente des colis. Plus de 800 colis ont ainsi pu être livrés en mains propres aux Soeurs des congrégations que nous soutenons : essentiellement du lait infantile, mais aussi des médicaments, du petit matériel médical et des fauteuils roulants pour enfant ou adulte, tout cela pour répondre au mieux aux besoins exprimés et adaptés au fil du temps.

En tant que trésorier de RES France, j’ai eu le plaisir de collecter de nombreux dons de particuliers à qui j’ai fait parvenir un reçu fiscal leur permettant une réduction d’impôts. Ces dons nous ont permis de financer une grande partie de l’achat de lait et de médicaments. J’ai reçu de nombreux messages de remerciement des Soeurs, parfois accompagnés de photos toujours très émouvantes d’enfants pleins d’espoir, qui sont autant d’encouragements à continuer cette modeste contribution. » 

Charles Alibert,
Approvisionnement matériel scolaire et médical depuis 2005
Ancien chef d’exploitation et Administrateur de sociétés .Montbeton (France)
Président de l’association «Courrier Sud»
Mon histoire au sein du RES a commencé un jour d’Août 2005 quand Edouard m’a téléphoné pour m’exposer son projet. C’était lors de la préparation du rallye aérien Toulouse Saint Louis du Sénégal.De mon coté je préparai ce rallye avec un engagement humanitaire qui se complétait avec le projet d’Edouard.
Jean et Lucette Chazottes, mes amis de PHI, ont mis à notre disposition une centaine de kilos de médicaments et de petit matériel médical qui nous a permis de réaliser la première opération de RES en Mauritanie.
Depuis 2005, je suis en charge du matériel scolaire, informatique et médical (fauteuils roulants+divers) et toutes les demandes diverses pour les congrégations de Mauritanie et de Madagascar.
Nous envoyons 2 palettes de matériel scolaire par an en Mauritanie et le matériel médical léger (fauteuils roulant), a la demande.
Nous expédions aussi, en collaboration avec l’ONG Biblionef, des livres pour les jardins d’enfants et bibliothèques
Je gère également le chargement et l’expédition d’un conteneur chaque année de matériel médical lourd (lits électriques…) pour la congrégation des Soeurs Maronites du Liban.
Depuis que des Chefs d’entreprises travaillant dans la bureautique et les fournitures scolaires nous ont rejoint, je gère uniquement la partie administrative des expéditions de palettes.Je m’occupe également d’opérations «spéciales»
Depuis 2010 ,en partenariat avec les organisateurs du Rallye aérien Toulouse St Louis du Sénégal, un lot d’une vingtaine de colis de médicaments est transporté par les concurrents du rallye jusqu’à Saint Louis et distribué aux 5 dispensaires du Sénégal.
Cet engagement de 13 ans maintenant ,est très gratifiant , j’ai beaucoup appris de la générosité et de l’abnégation des Sœurs et des Pères qui travaillent sur le terrain

Jean-Luc Rosier, soutien depuis 2005 et approvisionnement du lait, Président RES France depuis 2011

Chef d’entreprise, marié, 2 filles (Marie et Sarah), Lamballe (France)

« L’aventure a débutée sur le Tarmac de l’aéroport d’Agadir, intrigué et étonné de l’initiative d’Edouard de venir au contact des plus pauvres pour les aider et tenter de monter un réseau capable de faire perdurer cette aide. Je lui ai donc proposé mon soutien. Je pensais à l’époque à une aide ponctuelle financière que mon entreprise pouvait assumer, la pugnacité d’Edouard n’est pas dans le ponctuel, j’ai donc été appelé régulièrement à aider et à participer à diverses missions. J’ai pu ainsi m’ouvrir aux autres et découvrir la joie de l’investissement non capitaliste, grande découverte pour le modeste chef d’entreprise que je suis !

Début 2009 au regard de l’augmentation des expéditions, nous avons décidé de nous servir de mon entreprise:TFE comme base logistique. TFE se charge d’acheter les laits en poudre pour le compte de RES. En suivant le Planning d’Antoine nous reconditionnons, étiquetons et palettisons les colis pour les expédier vers ASF Orly. Nous expédions ainsi 2 à 3 palettes par mois, soit 360 à 540 kg de lait.

Je retiens de cette aventure, la chance d’avoir pu rencontrer ou d’aider des personnalités exceptionnelles qui on su ouvrir le coeur du non croyant que je suis. Vous, sur le terrain, vous nous remerciez souvent de l’aide que nous vous apportons, cela n’est rien ! Merci à vous de votre engagement et de vote courage, nous apprenons de vous avec humilité.»

Guillaume de Beaurepaire, Ange gardien de congrégation depuis 2007

Responsable des opérations RES à Haïti, Secrétaire de RES France – Paris (France)

Le RES soutien les missionnaires en HAITI dans 4 domaines : Messagerie médicale : envoi de matériel et de médicaments médicaux non disponibles sur place. Messagerie nutritionnelle : envoi du lait de la confédération Suisse et acheté par le RES dans des écoles, centres de jour, dispensaires, cliniques mobiles (8000 bénéficiaires). Programme de pain par l’apport d’un morceau de pain par jour (1100 bénéficiaires). Envoi d’argent sur le compte des sœurs pour des actions dans le domaine des actions sociales et médicales en faveur des personnes exclues et pour lesquelles les sœurs ne trouvent pas de financement.

Mon rôle au sein du RES est d’assurer la coordination et le suivi local de l’ensemble de ces activités afin de pouvoir répondre le mieux à l’appel des sœurs.

Notre organisation a également pour but d’apporter un soutien moral en visitant les missionnaires une fois par an pour leur témoigner de notre soutien et de notre gratitude.

Sibylle Montier, épouse d’Edouard Montier et soutien du RES depuis l’origine
avec leurs 3 enfants Victoire, Aymar et Héloïse

Confection de couvertures pour les pauvres depuis 2008 (Suisse)

 

 

« Je tricote, tricote, tricote …. « 

Logistique aérienne du RES de Tananarive vers l’île Sainte Marie depuis 2008

Chef d’entreprise – Île Sainte Marie (Madagascar)

Marc Maudhuit, Responsable des commandes de médicaments depuis 2008

Gestionnaire de fonds, marié, 3 garçons, Londres (Angleterre)

C’est à la faveur d’un dîner chez des amis communs que j’ai rencontré au printemps 2008 Edouard et son épouse Sibylle. Ce dernier m’a alors parlé de sa carrière professionnelle, et de ce que fut sa décision d’y mettre un terme pour créer le RES. Ce qui a retenu mon attention est la stratégie qu’il avait  adoptée pour venir au secours des pauvres dans le monde : en s’adressant aux congrégations religieuses qui opèrent directement sur le terrain et qui connaissent parfaitement les besoins des plus démunis.  Et en rassemblant autour de lui des femmes et des hommes, pas uniquement donataires, mais aussi désireux de consacrer un peu de leur temps à cet effort de solidarité en prenant en charge une activité particulière. Je travaille dans le monde de la finance, dans la gestion de portefeuilles. J’ai commencé au milieu des années 80 à Paris pour m’installer ensuite, et ce depuis treize ans, à Londres avec ma femme américaine et mes fils.

L’univers de la finance est intellectuellement très stimulant et il rassemble des gens pour la plupart de grande qualité. Mais c’est aussi un monde qui peut, si l’on y prend garde, vous éloigner de certaines vertus chrétiennes, et en particulier de la charité. Je me suis donc porté volontaire au sein du RES afin de maintenir dans ma vie une fenêtre ouverte vers ceux qui n’ont absolument pas eu ma chance. Edouard m’a confié le soin de répondre aux commandes de médicaments des congrégations dispersées en Mauritanie d’abord, puis au Sénégal, enfin de certains centres malgaches. Mon activité professionnelle assez soutenue et mes voyages récurrents ne me permettent pas de faire autant que je le souhaiterais au sein de l’association.

Le temps viendra.

Pablo Contreras, Responsable des opérations RES à Madagascar depuis 2009, secrétaire général de RES

Chef d’entreprise, marié, 2 garçons, Genève (Suisse)

Lors de mon premier passage par Tamatave (Madagascar), en marchant dans la rue à côté d’une Sœur, une femme, tenant dans ses bras un enfant visiblement en grande nécessité, s’est approchée de moi et m’a demandé d’aller voir comment aider aussi les Sœurs de son quartier.  Cette façon dont cette personne si démunie m’a demandé de l’aide à travers des Sœurs au lieu de la demander directement pour elle m’a fait comprendre l’espoir et le soulagement permanent et durable que les Sœurs et Pères apportent aux plus pauvres. Le RES me donne l’opportunité de mettre à disposition de cette chaîne bénévole d’espoir, mon temps, mes connaissances et mon efforts personnels, ainsi que ceux de ma société de comptabilité et gestion administrative, et de partager cette expérience avec ma femme et mes enfants.

Et en contribuant à cet espoir je reçois beaucoup de joie moi aussi.

Je visite avec les autres bénévoles du RES les centres des différentes villes et villages de Madagascar, pour écouter, encourager, comprendre et aider sur place. Puis je parle aux responsables de la Confédération Suisse, des sociétés européennes et malgaches, des ambassades, des transporteurs, des douanes, des bienfaiteurs, des paroisses, des partenaires et je discute avec les membres du RES pour essayer de trouver des façons de répondre aux besoins. J’essaye d’organiser et de coordonner pour Madagascar tous les appels à l’aide que nous recevons, les moyens limités dont nous disposons, les contraintes administratives, les critères d’utilisation des dons des bienfaiteurs et leurs demandes de suivi, et la disponibilité de nos bénévoles.

Et j’essaye de le faire comme les Sœurs et les Pères me l’ont appris : avec le cœur, plein d’espoir face aux difficultés.

Fabrice d’Arche, Ange gardien de communautés religieuses au Liban depuis 2010

Cadre, marié et père de 3 enfants – Paris (France)

« Cette année encore le RES vient en aide aux Soeurs de la Congrégation Maronite de Sainte Thérèse au Liban grâce à la générosité de la Confédération Suisse (DDC) qui a fournit 4,820 tonnes de lait entier en poudre (+ 0,200t de plus que l’an dernier pour un nouveau foyer pour personnes âgées) qui bénéficieront à 575 personnes, personnes âgées ou hospitalisées ou enfants de 3 hôpitaux, 2 foyers pour personnes âgées et 2 écoles de ces Soeurs.

Le RES se charge de toute la logistique administrative jusqu’au dédouanement ainsi que des compte rendus pour la DDC. Le don du lait a été dédouané cette semaine et livré aux différents centres.