Témoignages des missionnaires

10 Février 2016 – Partage des soeurs salésiennes sur l’incertitude et les difficultés de la situation à Haïti
Excusez-moi d’avoir pris un peu de temps avant de vous écrire. C’était des jours un peu difficiles dans le pays entre le président de la République qui avait terminé sa mission sans pouvoir passer le pouvoir à un autre président élu et de l’autre côté des groupes différents mécontents qui manifestaient dan les rues. Par exemple vendredi 5 Fevrier le broker qui s’occupait du dédouanement de la cargaison avait fini, il ne restait que la livraison pour conduire les containers à Thorland là il n’y avait plus d’espace pour les placer. Soudain, des tirs dans la zone de la douane, il a dû se mettre a l’abri. J’ai passé toute la journée à attendre la cargaison qui arrivait. Finalement samedi vers 13 heures 30,j’ai pu recevoir les containers . Heureusement j’avais signalé à certaines communautés qui sont venues immédiatement mais au centre ville il y avait des manifestations. Dimanche malgré la grande incertitude nous avons dû continuer à vider les containers car le lundi je devais les remettre pour éviter d’avoir des charges supplémentaires. C’est ainsi que lundi j’ai pu assurer la livraison pour les Soeurs de St Joseph jusqu’au Gonaives avec notre chauffeur, elles  étaient très contentes. Presque toutes les communautés ont déjà reçu leur ration. Il  reste les petites soeurs de Sainte Thérèse qui ne sont pas encore venues. Je vous prie de bien vouloir   m’envoyer leur numéro de téléphone ainsi je pourrai les contacter.

Au nom de toutes les communautés des Soeurs Salésiennes, les enfants et collaborateurs, je vous présente mes sincères remerciements accompagnés de nos prières pour ce grand bien que vous faites.
Je vous souhaite un fructueux temps de Carême. Nous comptons aussi sur vos prières.
Cordialement, Sr Rose Monique Jolicoeur FMA

28 Décembre 2013 – Soutien financier et remerciements à l’équipe du RES pour son soutien à Haïti des filles de la charité de saint Vincent de Paul
« Comme je suis au bureau, je vous remercie de suite pour cet envoi et tout le travail sous-jacent ! D’accord pour étudier un cofinancement, comme pour Madagascar. Les « ressources humaines » que le RES mobilise et met à disposition des Sœurs pour les Pauvres sont précieuses et notre participation financière vient en complément. C’est possible et bien normal ! (…) En communion de prière, dans la lumière de NOEL, tandis que des « saints innocents » continuent à mourir en ce monde… (un peu moins nombreux grâce à votre action ! Avec mes sentiments reconnaissants. «

Soeur Pia, 
économe générale des filles de la charité de saint Vincent de Paul, rue du bac, Paris

13 février 2010 : Nouvelles des soeurs de saint Vincent de Paul, Port au Prince
Je vous écris avec beaucoup de joie parce que tout est bien arrivé. Les 10 colis sont déjà à la maison dès ce matin. Cela a été très facile et très vite à les retirer. Ma Soeur Angeline m’a dit que vous pouvez faire les deux livraisons par semaine comme vous l’avez proposé: le jeudi et le mardi. Donc, nous attendons les 10 cartons de lait infantile pour le mardi 16, si vous voulez, puisqu’il n’y a pas de difficulté à les retirer. Vous pouvez accélérer le rythme des envois. Ecrivez moi, s’il vous plaît, le plus vite possible pour en être sûre. Que la Vierge Marie nous aide à bien faire cette mission d’aide à nos frères d’Haiti. Unis par la prière et la joie de servir nos frères. À Bientôt

Soeur Isaura, fille de la Charité, Saint Domingue

11/06/2010 : Nouvelles des soeurs de saint Vincent de Paul, Port au Prince
Ces dons en médicaments, matériel de pansements et de lait sont des signes vivants de la Providence de Dieu envers nous et les malades ; cela nous le constatons dans plusieurs situations. Nous voulons vous partager quelques expériences. Un jour où nous avons visité un centre de santé à la suite du tremblement les médicaments ont été une bénédiction pour les malades qui n’avaient pas de médicaments pour calmer la douleur, cela a été la joie pour le personnel médical mais surtout pour les patients. Un autre jour nous étions un peu préoccupées en regardant notre stock : pas de cotrimoxazole pour les enfants, pas de ciprofloxacine pour les adultes, pas de lait pour les bébés, pas de test pour faire l’examen d’urine. Et pour notre grand étonnement le jour suivant le vol Air France nous a apporté exactement ces choses et plus !!! Comment ne pas remercier le bon Dieu ? Et vous bénévoles du Réseau des Entrepreneurs Solidaires et Bienfaiteurs ! Une autre petite histoire avec Youmilka, une fillette de 4 ans, avec un poids d’un enfant de 2 ans, quelle joie dans ses grands et innocents yeux en recevant la bouteille de lait préparé par nos sœurs. Au nom de tous nos bénéficiaires et de notre communauté nous vous remercions pour tous les gestes d’amour et générosité que nous témoigne la Providence de Dieu et nous font sentir que nous ne sommes pas seules face aux besoins de tant de personnes en détresse.

filles de la Charité, Haïti

9 Août 2015 – Importance de la présence du RES : témoignage d’une soeur de saint Maurice à Madagascar
Un grand merci pour votre lettre d’encouragement, de soutien et de reconnaissance. Je suis touchée au plus profond par le souffle qui anime tous les membres du RES.

Pour nous autres sur le terrain, c’est une force qui nous pousse à donner gratuitement chaque jour le meilleur de nous-mêmes surtout à ceux qui vivent dans une très grande précarité.

Je viens de faire une retraite communautaire prêchée par un Père Franciscain malgache. Je rends grâce au Seigneur pour le charisme de Saint François qui se déploie dans cette grande île et soutient l’engagement des jeunes au service des plus pauvres.

Merci pour toutes les informations que vous nous donnez. Les sœurs de ma communauté ont partagé avec joie, intérêt et surprise tout ce qui fait vivre le RES et en même temps tout ce que fait le RES en particulier à Madagascar.

Au dispensaire nous continuons notre mission. La dérive de la politique malgache n’est pas pour arranger la situation des pauvres. Heureusement que nous avons toute cette dotation de lait pour aider les mamans. Parfois le discernement est difficile à faire pour savoir si l’enfant peut s’inscrire dans le programme de nutrition : toutes les familles voudraient avoir une part de cet aliment si précieux !

Nous célébrons avec l’Abbaye ce grand Jubilé, même si nous sommes à des milliers de km. L’esprit et le cœur n’ont pas de frontière. Que la force des Martyrs nous entraîne dans le don total de nos vies dans un vrai compagnonnage.

Avec mes cordiales pensées et toute ma reconnaissance
Sr Marie-Rose

8 Août 2013 – Remerciements des Pères Carmes à Marovoay, Madagascar
Cher amis, je vous écris pour confirmer que le lait que vous nous avez envoyé est bien arrivé à Marovoay. Je vous envoie une relation faite par Stella, coopérante italienne, avec 2 photos. Avec une grande reconnaissance et remerciement pour votre aide que nous permets de bien suivre le soutiens aux ces pauvres petits bébés.

Père Bruno, Carme, Marovoay, Madagascar

26/10/2011 : REMERCIEMENTS POUR LA RENOVATION DU DISPENSAIRE DES SŒURS AMBODIFOTATRA SAINTE MARIE, Madagascar
A nos bienfaiteurs, J’ai l’immense plaisir de vous informer que le nouveau bâtiment du Dispensaire a été baptisé le 24 Septembre 2011, par Son Excellence Monseigneur RANDRIAMAONJY Marcellin, Evêque du Diocèse. C’était simplement une cérémonie religieuse, et non encore une inauguration officielle proprement dite, à laquelle je ne manquerais pas de vous en faire part et de vous inviter. Mais ce fut en tout cas une bonne occasion de la part de l’Evêque de remercier publiquement tous les bienfaiteurs, et vous en faites partie, qui ont contribué qui à la construction du bâtiment, qui à se charger de l’achat des équipements nécessaires du Centre médico-social, des dons offerts pour secourir les pauvre ex (lait, médicament… ; soutien du personnel. Et à ce propos, soyez remercié encore pour votre récent et bienveillant accord de se charger du paiement du Climatiseur spécial destiné au Labo… Et aussi une excellente occasion pour moi et la petite Equipe du Dispensaire d’exprimer haut et fort en ce moment-là notre gratitude et notre profonde reconnaissance. Ainsi, nous avons formulé les vœux pour une fructueuse et continuelle collaboration. Les Techniciens de l’Association « Coup de Pouce », envoyés à Sainte-Marie par vos soins, ont effectivement réalisé du bon travail ; je parle des peintures et de leur participation pour la réhabilitation du Labo. Merci infiniment ! Présentement l’Agent qui doit s’occuper du Laboratoire d’analyses se trouve en formation à Antananarivo, et la Sage-femme de la Maternité est déjà identifiée, et prendra sa fonction ce 03 Novembre 2011, ainsi que le Laborantin. J’aurai la prochaine fois le plaisir de vous envoyer par courrier quelques photos récentes. En réitérant mes remerciements pour la confiance que vous m’avez toujours accordée, ceci depuis le démarrage de l’opération Lait, je vous prie de croire que je ferais tous les efforts pour la mériter. Je vous prie d’agréer, Monsieur Pablo, mes salutations cordiales et respectueuses en Notre Seigneur.

Sr Marie Anatolie, Responsable du dispensaire, Sœurs Filles de Marie

Janvier 2015 – Témoignage de l’importance de la solidarité gratuite à l’heure où de grands partenaires de l’aide internationale renoncent et se retirent.
Un grand merci pour votre lettre de vœux de Noël si percutante que vous adressez aux missionnaires, Pères et Sœurs. Je suis touché par votre zèle à servir à fond les plus pauvres en vous appuyant sur nous missionnaires. J’apprécie votre défense de la solidarité et aussi de la gratuité, ce qui n’est pas courant aujourd’hui, et pourtant c’est bien nécessaire si on veut vraiment servir les plus pauvres. Comptez sur nos prières comme nous comptons sur la vôtre.

Encore merci pour votre soutien sans failles au Foyer de Tanjomoha qui nous est si utile à l’heure où plusieurs partenaires importants nous lâchent.

Que la lumière du Verbe de Dieu fait chair vous illumine et vous réconforte chaque jour. Bien cordialement!

Père Emeric Amyot d’Inville, Directeur du Foyer de Tanjomoha à Vohipeno, Madagascar

16 Décembre 2014 – Importance concrète pour les pauvres du soutien des Sœurs de Saint Maurice à Mahajunga
« Je voudrais aussi remercier chacun et chacune d’entre vous qui par votre amitié, votre générosité, vos prières nous accompagnez dans notre mission à Aina Vao. Nous sommes très touchées par vos messages, vos délicatesses, vos visites (…) Les malades sont toujours là et de plus en plus nombreux (…) Vos dons ont permis de soigner de très nombreuses personnes allant du grand-père abandonné au petit orphelin d’un jour (…) Les compétences de nos infirmiers dans les soins sont appréciées dans toute la ville. Des amputations de mains et de pieds ont pu être évitées grâce à leur savoir-faire et à leur patience. (…) Parfois c’est plus difficile : aujourd’hui, nous avons un enfant de 8 ans en hyperthermie, les parents refusaient  injections, prise de sang (…) Il va déjà mieux maintenant (…) Aujourd’hui nous prenons en charge les frais d’opération d’un enfant de 2 ans : une hernie. La maman est seule avec une autre fille de 6 ans (…) Rare sont les personnes prises en charge par une caisse maladie (…) Durant toute cette année, nous avons aussi eu à nouveau, la possibilité d’offrir du lait à près de 150 enfants de famille pauvre (…) nous avons reçu près de 18 tonnes de lait en poudre pour le dispensaire et les écoles de la paroisse. C’est un beau cadeau pour les enfants et les 2 000 élèves qui pour la plupart viennent à l’école encore à jeun (…) Toutes les Sœurs se joignent à moi, pour vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année. Que le Seigneur bénisse vos familles, vos activités et vous accorde  une année de paix et de joie. Très cordialement, je vous embrasse

Soeur Marie Rose, sœur de Saint Maurice, Madagascar

soeurs-groupe

19/07/2013 : Remerciements des Carmélites de Turin, Madagascar
Celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits, ne perdra pas sa récompense. Nous ne trouvons pas la parole appropriée pour vous remercier de la réponse positive concernant notre demande de lait pour bébés. Nous sommes vraiment encouragées et nous ne nous sentons pas seules au milieu de tant de difficultés qui surgissent à chaque instant, dans la Mission. Vous êtes, pour nous, signe tangible de la Présence et Bonté du Seigneur. Merci de tout cœur ! Cette fois, nous vous envoyons quelques photos qui pourraient vous servir pour quelques occasions.  Saluez toute l’Equipe de la part de la Communauté. Toujours en union de prière, avec la Vierge du Carmel que nous célébrons avec solennité demain. Le Seigneur bénisse chacun et vos œuvres.

Soeur Monica Albertini, Carmélite de Turin, Tananarive, Madagascar

18 Août 2014 – Reconnaissance pour le soutien apporté aux soeurs de Béthanie à Saint Louis du Sénégal
Loving Greetings from the  Bethany  Sisters  from St. Louis.

(…) We do remember you all in our prayers. We are grateful to you for the help that we have received ever since the beginning of our dispensary . We are happy to inform you that we have already installed  the small Laboratory on the 2nd of this month and since 4th we have  already started functioning and on the 7th of this month it was official inaugurated and blessed by the vicar general of the Diocese. Here are few pictures. We are also grateful to the prayer group whose support we experience in our day today life and  activities. We do think pray for all of you. May God continue to guide us in fulfilling His mission. With prayerful Wishes. Yours Sincerely.

Soeur Kripa, Soeur de Béthanie, Sénégal

27/05/2010 : Nouvelles du dispensaire à Dakar
CHERS AMIS ET BIENFAITEURS. François m’appelait vers 19h pour me confirmer l’arrivée du vol. Et bien sûr sans tarder j’ai saisie une des mes soeurs et le bras droit du dispensaire et en moins de 55mn tout à été fait et ils sont rentrés à la maison sans probléme tout s’est bien passé nous avons récuperé les 11 colis. Demain je ne ferai que contrôler . Mille merci à chacun . Le soutien est d’ une grande importance. ce mot est juste pour accuser réception. Marc d’içi peu j’entrerai en contact avec vous pour donner suite à votre message. Je ne sais quoi dire les mots sont trop pauvres en tout cas sachez que vous êtes proches de moi par la pensée et la prière. Puisse le Maître de la vie et de l’histoire vous combler au delà de vos attentes,qu’Il benisse sans se lasser votre travail et touts les membres de vos familles. Avec toute mon affection mille et mille merci de me soutenir.

Soeur Clémence Marianne Diouf, soeur franciscaine missionnaire de Marie, Sénégal

26 Décembre 2013 –
« Au nom de tous et toutes les missionnaires qui profitent de votre soutien moral et de votre aide matérielle, je vous remercie. Il est vrai que nous vivons dans un monde fou, de violence, de terreur, de fanatisme religieux, dont les adhérents veulent annuler l’autre à tout prix, ce qui rend notre vie et notre avenir pétris de peur et d’anxiété. Votre aide pour nous s’avère comme un signe divin qui nous soulage et nous pousse à défier notre situation misérable et critique. Noël nous rappelle l’abaissement de Dieu pour être l’Emmanuel, « Dieu avec nous », et vous venez, par votre appui, nous prouver que « vous êtes avec nous » face aux difficultés et aux innombrables obstacles. Que le Seigneur qui s’est fait Homme vous comble de ses grâces et remplisse vos foyers de paix, de sérénité, d’amour et d’espérance. En union de prières avec vous tous «

Sr Rose Abi Aad, sœur maronite de sainte Thérèse au Liban

29/01/2011 : en signe de reconnaissance du Liban
Je voudrais par ce petit mot vous informer que le container de 5 tonnes de lait destinés à l’asile, aux hôpitaux et aux écoles de la Congrégation des Sœurs Maronites de Ste Thérèse de l’E.J du Liban est enfin libéré et le contenu fut remis aux religieuses responsables de la répartition du lait, dans l’après midi du 24 janvier courant. Cette fois la démarche fut longue et les taxes pesantes, peu importe. Votre solidarité, votre diligence et votre patience de répondre à toutes les exigences des lois libanaises (ministère de santé, ministère d’agriculture, douanes, transitaires..) restent incalculables et énormes comparées à la somme payée. D’ailleurs les gestes nobles trouvent leur sens et leur récompense à l’au-delà. Permettez-moi (…) de vous charger d’adresser un merci tout particulier à la DDC et à travers elle à l’Etat Suisse pour leur générosité. (A ma connaissance nous sommes les premiers bénéficiant de l’aide Suisse) Un merci pour l’augmentation de la quantité du lait en 2011. Un merci au nom de nos bénéficiaires : enfants, personnes âgées, malades, nécessiteux… Un merci pour la joie que sème, dans nos cœurs, un comportement humain, sensible et solidaire. Un merci pour la collaboration mutuelle entre la DDC et le Réseau. Un merci pour l’exigence d’un rapport bien construit et structuré, pour la visite des lieux où se consument la donation, car rendre compte de ce que nous faisons est une devise que l’on s’approprie chaque jour. A vous (…), à tous les membres, adhérents, bienfaiteurs et collaborateurs du Réseau, ainsi qu’à tous les cœurs sensibles à la folie de la solidarité gratuite, et aux servantes et serviteurs de l’amour gratuit mon profond sentiment de reconnaissance et d’estime. (…) Puisse le Seigneur nous rendre aptes et dignes du choix de la folie de l’amour gratuit, Merci.

Sr Etienne, Supérieure Générale, Sœurs Maronites de Ste Thérèse de l’E.J au Liban

21 Août 2015 – Importance de la présence du RES pour les missionnaires : témoignage d’une soeur maronite de sainte Thérèse au Liban

«  Quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles, et tu seras heureux parce qu’ils n’ont pas de quoi te rendre : en effet, cela te sera rendu à la résurrection des justes. » Luc 14/13-14

En méditant ces douces paroles dans l’évangile de ce matin selon la liturgie maronite, j’ai bien pensé à chacun de vous, aux missionnaires, aux bienfaiteurs qui donnent sans rien attendre en retour … La récompense vient d’en haut, de notre Père céleste qui voit tout, rien ne Lui échappe. « Heureux qui prendra part au repas, dans  le royaume de Dieu »

Ce matin,  j’ai relu avec beaucoup de joie et d’angoisse  votre courrier             d’informations  sur les activités du Réseau été 2015.  «  La joie de servir tous les pauvres avec les missionnaires, à l’école du don et de la gratuité »

Votre  rapport bien détaillé, de différentes opérations et activités du RES me touche profondément,  je constate de plus en plus, le besoin énorme de notre présence auprès des pauvres, des déplacés …qui deviennent très nombreux. Nous vivons dans un monde malade, déformé, aveugle,  déséquilibré, égoïste, matérialiste…qui n’est  jamais sensibilisé par le malheur et l’angoisse des pauvres. Heureusement, qu’il y a toujours des mouvements caritatifs qui travaillent avec joie pour aider les nécessiteux.

Au nom de toutes les religieuses et de  toutes les personnes bénéficiaires de vos précieuses donations, je vous remercie (…) pour votre présence fraternelle très encourageante qui nous fait sentir la solidarité de votre cher Réseau qui travaille bénévolement pour aider les missionnaires et les soutenir moralement, spirituellement et matériellement…Tout le Corps du Christ s’entraide pour servir avec joie et gratuité les pauvres de toutes catégories. Nous vous sommes très reconnaissants et nous vous  accompagnons  toujours par la prière. Que le Seigneur vous récompense, vous donne la bonne santé, le courage, la persévérance et la réussite de vos projets.

Toujours unis par la prière et la pensée. Fraternellement
Sœur Paul-Marie Bourached

5/5/2009 : Remerciements de l’Hôpital Sainte Thérèse et des dispensaires des Soeurs Maronites de Sainte Thérèse au Liban
Nous avons reçu votre donation de lait infantile sans aucune difficulté grâce à votre bonne relation avec les différents organismes libanais.Tout se passe très bien avec Air France qui nous avertit à temps pour la livraison des marchandises. La distribution de cette donation est faite pour trois centres de la congrégation selon le tableau ci-joint. Je vous remercie au nom de toutes les soeurs et de toutes les familles qui profitent de votre aide humanitaire très appréciée. Je remercie également chaque membre de votre cher Réseau pour sa générosité, sa bonne organisation dans la préparation des colis et pour tous les efforts fournis pour assurer le bon cheminement jusqu’au Liban. Je vous accompagne toujours par la prière afin que le Bon Dieu vous donne le courage, la santé et les grâces nécessaires et lève toutes les barrières qui entravent l’accomplissement de votre mission. Union de prières

Soeur Paul- Marie, 
Soeur Maronite de Sainte Thérèse Liban

6/12/2008 : Encouragements de Mgr Roduit †, Evêque de Saint Maurice
Un tout grand merci pour ce rapport des activités d’Entrepreneurs Solidaires . Avec mes félicitations et encouragements. Décidément les paroles du Magnificat commencent à être entendues: Il comble de biens les affamés, il renvoie les riches les mains vides . Avec mes voeux pour ce temps de douce intériorité de l’Avent qui nous conduit à un Noël d’espérance et de solidarité.

Monseigneur Joseph Roduit †, Père Abbé Abbaye de Saint Maurice, Suisse

24 Juin 2015 – Reconnaissance d’une religieuse pour l’aide apportée à une mère veuve et son enfant handicapé
Merci pour les fauteuils, ils sont arrivés dans de très bonnes conditions, et déjà nous les avons remis aux personnes destinataires, Julita et moi, merci beaucoup. Le fauteuil à mon nom est pour un garçon de 17 ans, d’une famille très pauvre, vit avec sa famille, un frère, deux soeurs, sa mère veuve, et une petite fille de deux ans, qu’ils ont trouvé quand elle était une nouveau-née, en face de sa demeure. La chambre où ils habitent est prêtée. Je ne les ai jamais vus tristes, la mère toujours souriante. En son nom merci beaucoup à vous tous. Les photos sont d’Aruna et sa mère. Union de prières, Paix et Bien.

Soeur Mª Carmen Llorca

22/12/2012 : Remerciements et rapport d’activités des Soeurs de Saint Joseph de l’Apparition à Nouakchott, Mauritanie
Au nom de ma communauté, je viens vous souhaiter un Joyeux Noël et une très bonne année à vous, à votre famille et à l’équipe du RES (…) En ce qui concerne l’Église, il y a un peu plus d’un an (en Novembre 2011) le Pape Benoît XVI présentait son exhortation Apostolique appelée L’ Engagement de l’Afrique (Africae Munus) lors de son voyage au Bénin. Il sollicite l’engagement de tous les chrétiens (évêques, clergé, personnes consacrées et laïcs) de toute l’Afrique à y servir la réconciliation, la justice et la paix au nom du Christ. Parmi les sujets abordés, on y trouve celui du dialogue interreligieux. Le Pape précise J’exhorte l’Église, dans toute situation, à persévérer dans l’estime des musulmans, qui adorent le Dieu Un. Et il poursuit Si tous, croyants en Dieu désirons servir la réconciliation, la justice et la paix, nous devons oeuvrer ensemble pour bannir toutes les formes de discrimination, d’intolérance et de fondamentalisme. L’Église en Mauritanie cherche à vivre ce dialogue Islamo – Chrétien au sein du quotidien – ce que l’on appelle le dialogue de vie . Dans les diverses rencontres avec les mauritaniens, bien souvent il y a un respect mutuel qui traverse les regards, les paroles et les gestes. Les signes d’amitié sont multiples. Quant à la mission de notre communauté sur cette terre d’accueil, nous sommes de plus en plus conscientes du sens que prend notre présence avec celle de l’Église au milieu de ce peuple. Nous aimons confirmer notre foi, que Dieu a un regard de bonté et de miséricorde envers tout homme crée à son image quelle que soit la culture, la religion. Ce sont nos frères et soeurs dans le besoin que nous servons au jour le jour au nom du Christ. Sur le chemin du quotidien, nous rencontrons des mauritaniens de tout bord, de toutes les ethnies (des maures blancs et noirs et des négro-africains), des pauvres et moins pauvres de la ville de Nouakchott – et en général, il y a une bonne entente dans nos relations avec eux (…) Sr Marie Pierre poursuit son travail à l’hôpital national. En collaboration avec l’équipe médicale, elle soigne de très grands brûlés. Des enfants, hommes et femmes arrivent dans le service dans des états très graves. La soeur bien sûr, apporte ses soins à tous. Mais elle porte une attention particulière aux plus pauvres qui ne peuvent payer leurs soins. Bien souvent les enfants malnutris guérissent trop lentement car ils n’ont pas assez de résistance. Alors, la soeur leur apporte du lait en poudre pour qu’ils puissent prendre au moins 2 verres de lait par jour favorisant ainsi la guérison. Ce sont tant de gestes humains qu’elle peut poser pour soulager la souffrance de ces malheureux. Sr Marie de Lourdes qui travaille au centre de couture chez- nous, accueille cette année 25 filles dont 22 musulmanes et 3 chrétiennes. Dans l’ensemble, elles s’entendent bien. Les parents en toute confiance inscrivent leurs filles chez les soeurs sachant bien qu’il n’y aura pas de prosélytisme. Ce qui importe pour eux c’est qu’elles acquièrent une bonne formation au niveau de la couture, broderie, crochet et teinture. Et aussi, avec l’aide de laïcs, elles sont initiées à la langue Française et au calcul. Cette formation permet aux filles de gagner leur vie par la suite (…) Recevez toujours notre gratitude pour votre generosité viv à vis des pauvres que nous essayons de servir. Bien fraternellement

Soeur Yvonne Gruppeta, Soeur de Saint Joseph de l’Apparition, Mauritanie

18 Juin 2015 – Remerciement pour le don d’un fauteuil roulant neuf pour une fillette paralysée de 13 ans, Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie à Tufundé, Mauritanie
Je viens de recevoir le fauteuil pour notre enfant. Grand merci. Il a attendu un peu longtemps à Nouakchott puisque je ne trouvais pas d’occasion pour le faire venir, mais  il est chargé aujourd’hui sur notre véhicule et nous l’emportons demain!  La fillette pour laquelle j’avais demandé le fauteuil vient de nous quitter. Elle était handicapée lourde, sous traitement mais finalement le Seigneur l’a rappelé, elle repose maintenant. Je vais donc donner le fauteuil à une autre petite fillette de 13 ans pour laquelle la maman venait de faire la demande d’un fauteuil afin qu’elle puisse la pousser jusqu’au champ pour ne pas qu’elle reste toute la journée seule à la maison.  Elle est paralysée des deux jambes depuis la naissance mais a une certaine autonomie des bras, pas assez pour se pousser elle-même, mais elle peut manger seule, parle un peu.  Grand  grand merci aussi au nom de la famille… Que Dieu vous garde, qu’Il vous permette  de continuer vos activités, tant de personnes qui ont bénéficies et bénéficient encore  de votre bonté et votre générosité pensent à vous. De tout coeur je vous souhaite un très bel été, reposant et très ensoleillée. Avec mes salutations les plus cordiales. Hilda fmm

5/3/2008 : Témoignage de Rosso
Merci pour le coup de téléphone d’hier après midi..Un vrai encouragement pour ceux et celles qui se sentent aidés et qui sont bien loin de se sentir isolés. Les colis devraient donc arriver demain… Grand merci en avance..Les compresses et reste sont les bienvenus en ce moment où le médecin me charge de faire les pansements à une jeune femme qui souffre de multiples abcès froids, elle est à son troisième mois d’hospitalisation, alitée complètement.. dans une pièce que nous avons nettoyée pour qu’elle soit seule et à l’aise avec sa maman, malade aussi. La petite pièce était avant destinée aux poubelles…Une fois nettoyée est elle devenue le lieu d’une souffrance que beaucoup ne veulent pas et ne voudrait pas voir. Je ne sais si je pourrais faire des photos, je n’ose pas c’est tellement dur.. La meilleur photo est celle qui restera gravée dans mon coeur et dans le coeur de ceux et celles qui de loin nous aident à être présentes… Merci à vous.. Les médecins me font une confiance pour moi inoubliable, ils m’ont vraiment adoptée et cela m’aide à continuer et aller de l’avant même dans les moments où personnellent je ne vois pas d’issus pour cette jeune femme….Et d’autres… Je suis heureuse d’être là.. Simplement là. Grand bonjour à toute l’équipe. Partagez si vous le désirez ce petit message. Bonne route vers la PAQUE du Seigneur. Avec affection je vous embrasse.

Soeur Luciana, Mariste, Mauritanie

09/01/2006 : Des nouvelles des Communautés: Soeurs de Notre Dame d’Afrique, Nouakchott
Je souhaite à vous et à toute la famille et à toute l’équipe une bonne année 2006 sous la bénédiction du Seigneur. J’espère que vous avez passé des bonnes fêtes et que vous avez eu quelques jours de repos. J’ai eu accès à votre site et je vous félicite de ce bel ensemble: textes et Photos. J’ai lu l’introduction, mais j’ai pensé que c’est un peu impersonnel pour notre feuille des nouvelles. Auriez-vous la bonté d’écrire quelques lignes plus personnelles? Merci beaucoup. S.Rosita était très heureuse avec les médicaments reçus et notre s. Brigitta aussi avec le fil à broder. Notre nouvelle soeur qui est arrivée le 15 décembre du Congo, Emérite, a commencé à s’initier à la broderie avec elle au centre de broderie des filles au Sebkha. C’est une bonne nouvelle, n’est-ce pas? Notre autre nouvelle soeur Anafrida, Tanzanienne et donc anglophone, fait des progrès énormes en français et se prépare ainsi aussi à la mission. Beaucoup de salutations à toutes, spécialement à votre enfant qui prie si fidèlement pour nous, et nous prions pour vous!

Soeur Mia Dombrecht, Soeur de Notre Dame d’Afrique

07/11/2005 : Premiers échos des Sœurs sur les médicaments : Soeurs de Notre Dame d’Afrique, Nouakchott
Je vous fais part de quelques échos que j’ai reçus à propos des médicaments que vous avez pu apporter. D’abord de s. Laurence de Nouadhibou que vous avez pu peut-être pu contacter personnellement? Elle m’a dit sa surprise de trouver des médicaments si efficaces, adaptés à sa situation de travail, pas périmés… Elle est très reconnaissante.
Ici, la fraîcheur a commencé à s’installer un peu la nuit. Nous avons encore ri hier avec Anafrida qui nous a rappelé l’histoire du lavage de vos habits et la pluie qui s’est mis à tomber. Nous sommes toutes très occupées par les préparatifs du Jubilé des 40 ans. Beaucoup de salutations de nous toutes.

Soeur Mia Dombrecht, Soeur de Notre Dame d’Afrique

4/03/2013 : Nouvelles des Carmélites de Turin après le passage du cyclone Haruna, Madagascar
Votre lettre nous a vraiment ému, nous vous en remercions infiniment. Nous ne nous sentons pas seules dans notre Mission. Vous êtes toujours là à vous intéresser de tout ce qui se passe chez nous. C’est très gentil de votre part. Merci.
Ici, il n’y avait pas beaucoup de vent, mais c’était la pluie qui continuait pour plusieurs jours qui ont fait son beautravail. À commencer par les murs qui croulent l’un après l’autre ; puis, les plantations de riz qui se noient dans l’eau. Malheureusement, les gens espéraient tant car il y avait une bonne récolte cette année. Ne parlons plus des nombreuses maisons qui pleuvent à l’intérieur car les toits se détériorent ou les murs qui, eux aussi, s’écroulent car ils sont faits seulement de terre. À dire la vérité, l’entretien des maisons ne figure pas parmi les priorités des gens, car ils ont à chercher chaque jour de quoi se nourrir. Il y a maintenant beaucoup de sinistrés. Puis, les meubles, restés plusieurs jours dans l’eau, s’abîment. Vous pouvez bien imaginer combien telles situations provoquent diverses maladies. Et ici surgissent encore d’autres problèmes tels que le manque de médicaments ou plus exactement le manque de moyens pour se soigner, même pour des maladies courantes comme la fièvre et diarrhée. Voilà ! La liste serait exhaustive.
Encore une fois, un grand merci pour vos souvenirs dans la prière que nous échangeons volontiers. Merci également pour l’intérêt que vous mettez à la Mission commune. Bonne continuation !

Soeur Monica Albertini, Carmélite de Turin, Tananarive, Madagascar

23/12/2012 : Nouvelles des Soeurs de Saint Maurice à Mahajunga, Madagascar
Chers Amis du RES, En cette période de fêtes de fin d’année, je voudrais vous présenter tous mes meilleurs voeux de paix de joie et de santé. Que la joie du mystère de Noël illumine notre quotidien et ouvre nos coeurs à la présence de l’Emmanuel au milieu de nous. Je vous remercie tout spécialement pour tout ce que vous faites pour nous. Dernièrement nous avons reçu le lait pour les bébés. Le stock venait de s’épuiser et voilà que grâce à vous, nous accueilli cette Providence comme un beau cadeau de Noël (…) A Aina Vao, nous poursuivons notre mission au service de la santé du peuple malgache (…) Actuellement nous sommes 25 à travailler dans les différents secteurs. Personne n’est au chômage, au contraire en 2012, l’augmentation de la fréquentation est visible la longue file d’attente des patients. Sr Marie-Christine à l’accueil, enregistre une centaine de malades par jour et 50 à 80 vaccinations par semaine. Nous essayons de maintenir des prix accessibles à la majorité de la population, mais sans « caisse-maladie » les soins sont toujours trop chers pour les familles qui n’ont pas de salaire. Grâce à la caisse des pauvres que beaucoup d’entre vous alimentent, nous pouvons soulager beaucoup de souffrance. Voici quelques petits exemples : Un homme de 40ans a pu être opéré d’une hernie avec hydrocèle et a retrouvé son travail. Dernièrement, nous avons payé l’opération d’urgence et l’hospitalisation d’un enfant de 9 ans : une hernie étranglée. Plusieurs opérations césariennes ont sauvé des femmes qui ne pouvaient accoucher chez nous. Sr Lydie à la maternité a réservé un petit coin pour Marie, la Mère des Vivants, et durant le long travail d’enfantement certaines accompagnantes se recueillent auprès d’Elle et confie leur souci (…) De nombreux bébés orphelins ont pu être nourris correctement. La pauvreté des familles entrainent la malnutrition des enfants, l’épuisement des femmes enceintes ou des mères qui allaitent. La tuberculose fait aussi des ravages dans les familles et pour eux le lait est un complément de repas. C’est une joie pour nous de voir reprendre vie ces malades qui n’avaient plus qu’un souffle. (…) Un grand merci à toute la chaîne des collaborateurs du RES.

Soeur Marie Rose, Soeur de Saint Maurice, Madagascar

1/12/2010 : Nouvelles du centre des migrants de Nouadhibou
Je voudrais vous informer que nous avons bien reçu les médicaments que vous nous avez envoyé. c’est un grand soulagement, car beaucoup de migrants attendait impatiemment cela. Grâce à ce don, vous allez encore de nombreux heureux, et sauver peut être la vie de nombreux migrants. C’est pourquoi je me joint à eux, et au nom de la paroisse, pour vous dire nos sincères remerciements

Père Jérôme, Spiritain, Mauritanie

18/11/2010 : Remerciements et besoins du dispensaire des Sœurs à Sainte Marie, Madagascar 
Je suis le médecin du Dispensaire des Sœurs à Sainte Marie actuellement. Je me nomme SOARIMANANA Ghislaine. J’ai commencé à travailler au Dispensaire au mois d’Octobre 2010. Avant mon arrivée, il y avait un autre médecin prénommé Ludwine qui a travaillé à l’orphelinat mais elle a quitté le Dispensaire parce qu’elle a eu un poste à l’hôpital public. Depuis mon arrivée dans le dispensaire, nous recevons en moyenne 18 malades par jour. Ces malades viennent pour des consultations externes ou des soins comme pansement ou injection. Nous prendrons soin aussi des enfants malnutris par la distribution de lait. Le Dispensaire est ouvert à tout public, aux enfants de l’orphelinat, aux enseignants et aux enfants de l’école. Nous traitons également les indigents. L’effectif de nos malades est élevé peut être parce que notre Dispensaire est la seule formation sanitaire privée à Sainte Marie. Les malades viennent d’un peu partout de l’île et même il y a ceux qui viennent de loin. Je pense que nous pouvons faire des missions dans les villages lointains si nous avons une ambulance ou un véhicule pour y aller. Ces missions consisteraient à faire des consultations externes, des soins, d’éducation sanitaire de la population. L’équipe du Dispensaire est déjà prête et a beaucoup d’initiative pour la réalisation de ce projet mais nous comptons beaucoup sur votre aide pour les réaliser. Pour ma part, je suis prête à tout ces projets Au Dispensaire, j’ai constaté aussi que nous avons besoin surtout des médicaments plus spécifiques comme des antibiotiques puissants, des médicaments pour les infections respiratoires, les antihypertenseurs, les médicaments pour l’appareil digestif. Concernant particulièrement l’orphelinat, nous envisageons très prochainement des séances d’éducation sanitaire pour les enfants. Voilà un peu ce que nous voulons vous parler concernant notre activité et nos projets ultérieurement. Pour terminer, nous les équipes du Dispensaire vous remercie beaucoup de tout cœur de tout ce que vous avez fait pour nous et que dieu nous bénisse tous.

Docteur SOARIMANANA Ghislaine, ECAR DISPENSAIRE DES SOEURS FILLES DE MARIE

img_2284-soavimbahoaka-antananarivo-sr-marthe-responsable-de-la-communaute

8/08/2013 – Nouvelles du centre de renutrition des Pères Carmes à Marovoay, Madagascar
Le projet Malnutrition du Dispensaire de Ambovomavo a pour but d’aider les enfants sous-poids et ceux qui n’arrivent pas à obtenir la quantité journalière de lait et de substances nutritives nécessaires pour leur croissance.Le projet est suivi par Misoa, une des deux obstétriciennes du Dispensaire. Aujourd’hui,les enfants pris en charge par ce service sont environ 70. Il est cependant difficile d’en estimer le nombre exact car il varie en fonction des cas particuliers qui se présentent à fur et à mesure.

Ici, pour les familles habitants loin de la ville, les déplacements dépendent souvent des conditions climatiques. De même pour les travailleurs des rizières qui ne peuvent se permettre de perdre un jour de salaire : un jour sans travail est un jour sans repas. En outre dans certains cas, les familles ne comprennent pas la gravité de la condition de leurs enfants et n’accordent que peu d’importance au service qui leur est offert. Pour toutes ces raisons, les enfants ne sont pas amenés assez régulièrement au dispensaire pour les contrôles médicaux nécessaires à leur bonne santé et pour recevoir le lait en poudre. Les enfants peuvent bénéficier de ce service à condition qu’ils soient orphelins de mère ou que, suite à la naissance de jumeaux, le lait maternel soit insuffisant ou bien quand la mère est elle-même en sous-poids.

Parmi les 70 enfants qui bénéficient du service, 36 ont de zéro à six mois. On compte parmi eux, 11 couples de jumeaux, ou plutot, 10 couples de gémeaux et des triplets nommés : Finoana (Fois), Fitiavana (Amour) e Fanantenana (Espérance), surnommés « les trois F ».

Le projet prévoit que tous les samedi matin, les familles portent leurs enfants au dispensaire de Ambovomavo où ils sont pesés et où ils reçoivent une boite de lait en poudre qui devra leur être suffisant pour toute la semaine. Aux enfants dont la santé est la plus mauvaise et qui ont plus de six mois, on donne aussi des farines spécifiquement indiquées pour la croissance qu’ils prennent pendant le déjeuner, ainsi que des pates pour le diner et, si nécessaire, des vitamines. Tout cela doit être en complément de l’alimentation de base : légumes, riz et tout ce que la famille peut se permettre financièrement. De fait, depuis quelques temps, on essaie d’éduquer les familles à avoir une alimentation correcte. Cependant, il est arrivé que dans certains cas malgré le lait et les aliments consignés pendant le week-end, l’enfant ne croissait pas parce que les familles on faisait remarquer que la quantité n’était pas suffisant pour couvrir tous les repas de la semaine. C’est à dire que ce qui était évident pour nous ne l’était pas pour ces mères. En raison de cela, maintenant on leur donne aussi des conseils sur quoi cuisiner et comment le préparer en relation à l’âge de l’enfant.

Les cas encore plus graves, c’est-à-dire les enfants qui n’arrivent pas à grandir/croitre malgré le lait et les aliments qu’on leur consigne, viennent au dispensaire tous les jours, de lundi à vendredi. On leur prépare le petit-déjeuner, le lait pour le mi- matin, la soupe pour le déjeuner ou le lait pour les plus petits. Après, ils peuvent rentrer chez eux mais, en amenant avec eux une quantité de lait qui leur suffise pour l’après-midi, le soir et pour les bébés même pour la nuit, de façon qu’ils peuvent en boire chaque deux heures/à intervalles réguliers de deux heures. Aux enfants plus grands, en revanche, on donne le gouter pour l’après-midi : purée de fruits avec du sucre. En outre, beaucoup de familles qui viennent au dispensaire habitent très loin et par conséquence on leur met à disposition une maison où elles peuvent demeurer pendant la nuit pour simplifier leur séjour à Marovoay.

Il y a des jours où il est difficile de rentrer heureux chez soi : les enfants ne croissent pas ou bien, certaines familles ne collaborent pas trop, soit malheureusement, il y a aussi des enfants qui ne reviennent pas au dispensaire suite à leur décès. Malgré tout cela, il y a ca même, des grands changements pour plusieurs enfants, et on a cherché le possible, pour sauver ces enfants et donner espérance à leurs familles

Stella, coopérante italienne avec le Père Bruno, Marovoay, Madagascar

16/12/2009 : Nouvelles de l’école des pauvres des servantes de Marie en Andra Pradesh
We are extremely glad that you join in our mission of serving our Chapirevula village population. May the Holy Child born in Bethlahem continue to bless you and your friends for your generocity. Since one week we dont have classes due to bundh. The strike is regarding the division of our big state int two or three parts. So we have no classes. Hope this situation will change soon and come to normalcy. I also visits our village. Yesterday I joined one drop out boy in government school to restart his studies. I give them some incentives or something to pursue them to continue their studies. There is one more who runs away seeing me going to the vilage. I have to make friendship with him. Let us pray for one another. United in prayers. Your sister

Soeur Bincy, Servantes de Marie, Inde