img_0404

Le RES en Inde

Depuis  2009, le Réseau des Entrepreneurs Solidaires soutient l’action des Sœurs Servantes de Marie en Inde qui sont présentes dans 7 endroits dans les états du Tamil Nadu et de l’Andra Pradesh au sud de l’Inde.

En 2009, le RES soutenu l’école Morning Star de la congrégation située à Chapirevula, dans le district de Kurnool de l’état d’Andra Pradesh, en finançant des tables et des chaises, et du matériel informatique pour les sœurs qui enseignent là dans un milieu rural défavorisé dans lequel les jeunes filles ne peuvent exercer leur droit fondamental à l’accès à l’éducation. Puis en 2010, une aide plus importante a été apportée pour financer les frais d’éducation et la nourriture de certaines jeunes filles très pauvres pour lesquels les parents ne pouvaient rien donner, et installer du matériel audiovisuel pour mieux enseigner les enfants.

Puis, à partir de 2011, à la demande de la congrégation, l’action principale menée auprès de cette congrégation a été d’aider financièrement les Sœurs Servantes de Marie à mener à bien le développement d’une autre école, à Panakahalli. De plus, RES a aussi financé en 2015 à la demande des sœurs et du prêtre de la paroisse de Gudalur une salle polyvalente afin de permettre l’éducation des enfants et l’organisation de mariage pour les familles très pauvres qui ne pouvaient s’offrir des salles communales ou privées du fait de leur extrême pauvreté.

Des visites régulières des missions soutenues sont effectuées par RES afin de partager le quotidien des sœurs et des pauvres, comprendre les besoins et les évaluer, rencontrer sur place les entreprises impliquées dans les travaux et discuter avec le personnel enseignant qui soutient l’action des religieuses.

 

Panakahalli, dispensaire et école pour les plus pauvres en Inde

Historique

C’est en 1981 que la décision a été prise d’établir la première communauté des Servantes de Marie en Inde, à Panakahalli, dans l’état du Tamil Nadu, au sud de l’Inde.

En mars 1981, six jeunes professes Indiennes s’installent à Panakahalli avec deux sœurs aînées venues de France.

C’est une véritable communauté missionnaire qui s’installe dans ce village situé sur un plateau de 900 m d’altitude avec un accès difficile, à environ 300 km au sud de Bangalore. Aujourd’hui, avec un réseau routier bien amélioré, les sœurs mettent encore plus de 10 heures en bus pour rejoindre le village de Panakahalli depuis la maison mère ( qui se trouve à Bangalore). La région souffre d’un continuel manque d’eau et les ressources agricoles sont bien insuffisantes pour nourrir la population. La pauvreté prend aussi le visage de l’ignorance, beaucoup de villageois sont illettrés. Sur environ 1200 habitants que compte à l’époque le village, on ne dénombre qu’une trentaine de familles chrétiennes.

C’est dans ce milieu que les Servantes de Marie vont s’insérer,  petit à petit. Elles doivent s’adapter à la langue et aux coutumes du lieu, bien différentes de celles de leur Etat d’origine. Elles doivent faire face aux difficultés de la vie quotidienne et chercher à faire produire la terre ingrate dont elles disposent. Mais surtout il faut être une présence auprès des pauvres. Bien vite elles prennent en charge leurs besoins par l’ouverture d’un dispensaire et d’une crèche et par un travail social où la promotion de la femme trouvera une bonne place.

Une petite école enfantine a été ouverte en 2004 et c’est le début de la création de l’école « Maria Deepthi Matriculation School ». Ce qui distingue cette école des autres écoles locales, c’est que l’enseignement est en anglais comme dans les autres écoles de la congrégation en Inde. Les sœurs attachent également une grande importance aux valeurs humaines, à l’amour et au respect du prochain.

Inde

Première école enfantine construite en 2004

Pour créer cette école, les sœurs ont dû demander une autorisation au gouvernement. Le gouvernement leur a accordé une licence pour pouvoir enseigner  à condition que cette école puisse enseigner jusqu’au niveau « standard 10 », c’est-à-dire deux ans avant le baccalauréat.

Les Sœurs Servantes de Marie se sont transformées en « conductrices de travaux » et ont entrepris un programme ambitieux. Il fallait construire 21 classes, deux salles polyvalentes et deux salles pour l’administration.

Les sœurs ont commencé ces travaux en fonction de leurs ressources financières, mais cela prenait trop de temps aux yeux du gouvernement. Les sœurs ont dû accélérer les travaux de peur de voir leur licence révoquée… et c’est à ce moment-là qu’elles se sont tournées vers le RES en dernier recours.

Entre 2010 et 2015, pour l’école de Panakahalli,  les sœurs ont entrepris un vaste chantier :

  • Construire 12 nouvelles classes (y compris un laboratoire, une salle informatique et une bibliothèque)
  • Mettre aux normes les accès handicapés à toutes les classes (ce qui a nécessité une rampe d’accès aux étages supérieurs).
  • Construire des toilettes séparées pour garçons et filles.
  • Construire un nouveau puits pour garantir l’accès à l’eau (ne pouvant pas se fier entièrement au réseau d’eau du village)
  • Acheter un nouveau bus pour le ramassage scolaire (car le nombre d’élèves augmente et les élèves habitent de plus en plus loin, jusqu’à 25 km de l’école).
u-shape

Extension de l’école en forme de U 4 nouvelles classes à l’étage Travaux en 2011

En juin 2015, date de la rentrée académique 2015- 2016, tous ces travaux ont été menés à bien et l’école a pu ouvrir  sa première classe du niveau 10  (7 filles et 3 garçons). Ces élèves ont tous réussi brillamment leurs examens « SSLC » en mai 2016.

Les derniers résultats des examens de mai 2017 pour les 15 élèves de cette seconde volée ont été excellents. L’école Maria Deepthi Matriculation School a obtenu les meilleurs résultats des écoles de la région et la deuxième place sur 319 écoles dans le district d’Erode (2,5 millions d’habitants).

La rentrée académique 2017-2018 s’est faite également dans de très bonnes conditions. La réputation et succès de l’école, font que le nombre d’élèves augmente chaque année. L’école a aujourd’hui 698 élèves (537 pour le primaire et 161 pour le collège). Il y a environ 85% d’indus, 10% de musulmans et 5% de chrétiens.

Depuis 2010, le gouvernement indien a rendu l’école primaire gratuite et obligatoire pour les enfants jusqu’à l’âge de 14 ans. Malgré la gratuité des classes primaires des écoles publiques dans la région, les parents désirent que leurs enfants puissent faire leur étude dans cette école Maria Deepthi Matriculation School, tenue par les Sœurs des Servantes de Marie.

Donner des soins et une solide éducation à des enfants pauvres de la campagne, leur permettre de bénéficier des possibilités des nouvelles technologies, et ouvrir ainsi les portes d’un emploi à l’âge adulte, voilà la mission de ces sœurs à Panakahalli. Très peu de soutien parvient à l’œuvre remarquable de ses sœurs qui œuvrent dans des conditions difficiles.

L’avenir

Comme il y a encore de nombreux élèves qui ne paient pas leur frais de scolarité, l’école n’est pas rentable. Il faudrait atteindre le nombre de 900 – 1’000 étudiants pour avoir des comptes équilibrés. Pour cela il faudrait encore augmenter la capacité d’accueillir plus d’élèves. Comme le niveau de vie s’améliore en général, et comme l’école attire de plus en plus de nouveaux étudiants, l’école pourrait encore recevoir 300 élèves dans les cinq prochaines années. Les comptes de l’école pourraient alors devenir équilibrés.

Mais la maison mère de la congrégation basée près de Bayonne en France n’a pas les moyens d’un tel développement et doit faire face à de nombreuses dépenses dans les différentes missions où sont présentes les sœurs. C’est pourquoi les Servantes de Marie ont encore un besoin urgent d’un nouveau bus (56 places)  et espèrent une aid financière du RES pour commencer dès que possible la construction de 8 nouvelles classes.

Budget indicatif :

  • Bus :            €  30’000
  • 8 nouvelles classes : €  90’000

 

Juillet 2017 – Pierre Boppe pour RES

img_0404

Lever des couleurs le matin avant le début des cours

Lever des couleurs le matin avant le début des cours

 

img_0490

Les 6 sœurs de Panakahalli avec au milieu la sœur supérieure de la congrégation de l’Inde (Sister Anie Koikara)

img_0556

Travaux terminés 8 classes ont été construites à l’étage Photos prise en décembre 2015

Travaux terminés
8 classes ont été construites à l’étage
Photos prise en décembre 2015

liste catégories