Tuna fish for 600 school children and 75 mothers

Sœurs de St. Joseph de l’Apparition

Dear Guillaume,

Greetings from all of us in Gonaives.

Sorry for the delay in sending you a report of the Tuna fish we received this year. We have received 3 palettes of Fish as it was allotted to us. There was no problem with the reception; it was received in good condition.

This year the Tuna is different and all our beneficiaries they liked the taste of it very much. The Haitians like things in deep colour too, this Tuna is preserved in tomato sauce which is dark red colour and they were delighted.

We are using the Tuna fish for our 600 school children and 75 mothers in the centers and the other teachers, working staff and helpers. This is a big help for us and good nourishing food for all. We would like to say a big thanks to the donors who have provided us this gift. We appreciate this gift and your good will towards all these children and mal – nourished mothers of Haiti.

We are using this fish in the school kitchen where the food is prepared for all the school children and the school staff. We are also using it in the Nutritional Centre kitchen where food is prepared for all the Mothers and other workers of the Centre.

I am sending you the photos of the school kitchen, photos of the Centre Kitchen and other photos of the place here.

I would like to say a big thank you to all of you our guardian angels who are so sensitive to all our needs and the situation here. I felt tremendous joy when you

called me to find out how we were, during Cyclone Irma and Ignacio kept sending messages to ask how we were. You have proved to be good and faithful guardian angels to us. We appreciate that.

The school has reopened on the 4th September and all is going on well. The milk programme is going on well too. Yesterday we had the meeting of the school parents and in spite of the rain during the day we were surprised to see 95% attendance of the parents for the meeting. One of the parent came up to say thanks for providing milk for the school children and how it helps the children coming from poor families who are not able to provide any food for the children before coming to school.

Thanks Guillaume and we appreciate all you do for us.

Lovingly,

Sr. Renee Quadros SJA
Responsible for the Mission of SJA in Haiti.

Des nouvelles du Foyer des Salésiennes de Port-au-Prince (Haïti)

entree-de-lambassade-de-suisse-a-port-au-princeUn des foyers en Haïti qui bénéficient de notre programme de lait fourni par le Département pour le Développement et la Coopération Helvétique est celui des Salésiennes de Port-au-Prince. Le programme est géré par Sœur Agathe Baptiste, la responsable de la Maison Provinciale. Auparavant, c’était Sœur Nicole qui s’en occupait. Bien qu’assez âgée, cela lui tient à cœur de continuer et de travailler avec toute son énergie.

Le 7 septembre, le Stock Physique était de 17 caisses de lait entier et 4 caisses de lait écrémé soit 436 kg. Conformément aux consignes, le stock est sécurisé et conservé dans la cuisine de la Maison Provinciale.

Il y a actuellement 45 orphelines, bientôt 50, qui viennent principalement des campagnes. Etre orpheline d’un père ou de la mère est une condition pour venir ici. Priorité pour les 100% orphelines. Les filles partent après la 9ème année aux Cayes, au Cap, etc. Les sœurs se chargent de les remplacer. L’école fut crée en 1989 avec sœur Nicole. La capacité d’accueil maximale est de 50 filles. Aujourd’hui, on compte 80 personnes au total (comprenant les membres du personnel) qui vivent dans et du foyer.

Les filles de l’internat reçoivent le verre de lait au réveil, avant d’aller à l’école ET un deuxième verre à l’école durant la récréation. Les orphelines se réveillent à 4h15 et ne peuvent pas tenir jusqu’à la distribution à l’école à 10h si elles ne consomment pas un verre de lait à 5h30. « On ne peut pas envoyer les enfants sans rien manger » s’enflamme Sœur Nicole. Elles vont dans la journée dans les écoles des sœurs à Port-au-Prince ou à Pétionville. Le bus fait les voyages. Durant l’été, le centre est fermé en aout. S’il n’était pas possible de donner 2 verres quotidiens aux files, il ne faudrait pas leur donner à l’école mais bien au Foyer. Sœur Nicole me le confirme avec fermeté « ne touchez pas au foyer ! ».

Les besoins du Foyer ne se résument malheureusement pas à l’approvisionnement en lait, les filles ont également une grande nécessité de chaussures, de livres, de nourriture et de médicaments dentaires.

Par Frédéric Boppe, ange gardien en Haïti, présent sur place en septembre 2016

liste catégories