coktail-dakar-fmm-mbar

Cocktail d’appel au don gratuit – Dakar

Chers amis,

ce vendredi 28 septembre, nous avons organisé un cocktail de rentrée à l’Institut Français de Dakar. L’objectif principal était d’aider les Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie de Mbar. Mbar est un petit village à 4h de Dakar dans la brousse. Le centre de Santé y soigne quelques 3000 habitants répartis dans les villages alentours. Une sage-femme y est détachée mais habitant loin elle n’y travaille qu’en journée. Or les femmes enceintes viennent de jour comme de nuit. Les soeurs devaient donc trouver le moyen de garder la sage-femme près d’elles. Pour cela, elles nous ont sollicitées et demandé de participer à la construction d’un logement et d’une petite « maternité ». Notre cocktail de rentrée avait donc pour objectif de récolter 20 000 000FCFA soit 30 000€.

Pour notre plus grande joie et celle de nos invités, 6 soeurs des FMM sont venues témoigner de leur mission à cette soirée et 134 bienfaiteurs ont acheté une place pour y participer. Nous avons profité de leur présence pour faire une présentation du RES, leur expliquer le rôle des ange-gardiens et leur détailler 5 des 13 oeuvres que nous suivons au Sénégal.

Beaucoup ont été très touchés par leurs échanges avec les soeurs. Au delà des fonds nécessaires à la construction de cette maternité, c’est plusieurs petites actions qui ont été proposées. Un monsieur nous a offert d’embaucher 3 jeunes filles pour démarrer une nouvelle société, un autre souhaite trouver le moyen de nous offrir des aliments, certains ont manifesté le souhait d’aider les soeurs dans leur quotidien en les visitant, en dispensant des cours d’informatique ou hygiène alimentaire dans un centre de jeunes filles…bref, la joie des soeurs est féconde et notre soirée aura semé plein de graines.

Cette soirée a été offerte par un soutien fidèle ce qui nous a permis de reverser 100% des bénéfices aux soeurs. A Dakar, ce 28 septembre nos amis ont pu constater que le don gratuit était toujours possible.

Laure, Béatrice et Nathalie
Anges gardiens au Sénégal

coktail-dakar2-fmm-mbar

edouard-montier-rnd

la gratuité sur RADIO NOTRE DAME

À la demande de Louis Daufresne, rédacteur en chef de radio Notre Dame, animateur de l’émission « Le Grand Témoin », Edouard Montier a accepté de prendre en charge une chronique hebdomadaire sur la gratuité. Un thème à contre courant de ce monde, qui caractérise pourtant la spiritualité et la mission des religieuses et des prêtres soutenus par RES, et qui justement, dans la Tradition Catholique, n’avait jamais été traité de façon systématique.

Ces chroniques sont diffusées en directe tous les vendredi à 7h15 puis en podcast sur le site https://radionotredame.net/emissions/osons-la-gratuite/ . La mise à disposition de l’enregistrement sur le site de Radio Notre Dame permet une écoute en différé.

L’enjeu de ces chroniques est d’expliquer, à travers un travail de recherche universitaire rigoureux nourri de l’expérience du service des pauvres, en quoi « L’oubli de la gratuité est le danger le plus grave de notre temps », selon l’expression du Cardinal Ratzinger (1). Le plan de ces chroniques est expliqué dans la première chronique du 7 septembre 2018.

Pour les religieuses et les prêtres qui le souhaitent, notamment pour ceux qui sont en mission et qui n’ont pas assez de réseau internet pour écouter les enregistrements, il est possible de demander l’envoi hebdomadaire du texte de ces chroniques, en en faisant la demande sur contact@entrepreneurs-solidaires.ch
(1) Cf Cardinal Ratzinger, Théologie de la Liturgie, Parole et Silence, 2018, p. 593

abbayeseptfons

Rencontre RES à l’abbaye de Sept-Fons

Nous étions quelques uns du RES à nous retrouver pour passer ensemble, seuls ou en couple, un week-end de retraite à l’abbaye Notre Dame de Sept-Fons, abbaye Cistercienne, les 28 et 29 juillet derniers.

Ce temps de pause, de silence et de paix auquel nous aspirions, rythmé par la prière quotidienne des 80 moines, nous a permis de nous ressourcer intérieurement et d’avoir de bons moments d’échanges autour du témoignage, du sens de notre engagement au RES et d’une réflexion sur la place du don gratuit dans notre société.

Voici quelques une de nos réactions à l’issue de cette première rencontre :

« C’était Bon de consacrer du temps entre compagnons de RES pour RES. Le cadre et la forme extraordinaires de notre rencontre déstabilisent à un tel point que cette première étape en appelle forcément d’autres. Merci à ceux qui ont provoqué cette retraite et bel été à tous »

« Un cadre apaisant pour une retraite ressourçante”

« C’était un moment fort qui a permis de créer des liens entre nous et qui m’a donné du souffle pour continuer, dans la joie de servir »

«Temps de pause, de réflexions, de partages amicaux, ponctués par les offices et la psalmodie des moines: quel ressourcement ! Une grosse bulle d’oxygène et de fraîcheur qui recharge les batteries pour tout engagement pris,  quelqu’il soit ! À faire/vivre et à refaire/revivre! »

« Un beau moment d’amitié et de ressourcement, rythmé par la prière et les discussions, qui m’a permis d’approfondir le sens de mon engagement dans RES et d’en renouveler l’engagement. À refaire ! »

abbayeciteaux

Notre prochain rendez-vous a été fixé à l’abbaye Notre Dame de Cîteaux, du Jeudi 25 avril 2019 à 18h au Dimanche 28 avril 2019 après le déjeuner. Nous y sommes attendus par les moines qui connaissent bien le RES, et qui soutiennent notre mission auprès des pauvres spirituellement, moralement et financièrement depuis 2015.

Vous pouvez vous inscrire, dans la limite des places disponibles, sur le lien suivant : https://doodle.com/poll/e98uqk86m5u4ri46, le règlement de l’hébergement se fera sur place.

Bon été à tous,

soeur-suzanne

Décès de Soeur Suzanne, âgée de 90 ans

Sœur Suzanne BARBOT passe 53 ans de Mission à Madagascar. Elle est décédée le 16 novembre 2017 à l’âge de 90 ans, après avoir reçu la dernière onction et l’ultime communion qui la soulagera du mal dont elle se plaignait discrètement. Elle a marqué la vie de milliers de patients de par sa vocation en tant que pédiatre et spécialiste de maladies tropicales. Infatigable diagnosticienne, cette fonctionnaire de l’Etat malagasy auprès du CHU Tambohobe fut décorée Grand Officier de l’Ordre National Malagasy. Elle a également marqué le Lionisme international d’après le témoignage d’un membre du club à Fianarantsoa. De sa vie de religieuse, l’on retient particulièrement la prise d’habit en 1962, son arrivée à Madagascar en 1964, ses vœux en 1966 et la retraite en juin 1998. Elle reprend les activités aux quartiers du Centre Diocésain de la Santé de 2006 jusqu’en 2016 suite à un problème de santé qui l’atteint gravement. Elle y expire son dernier souffle après avoir été évacuée de la Maison de Manovosoa d’où elle exprime ses derniers mots : » Je n’en peux plus, je vais partir ». Sœur BARBOT est une fervente admiratrice de la Vierge Marie, une grande dévote du Cœur Sacré de Jésus. Son nom est affectueusement lié au milieu médical et clinique de Fianarantsoa jusqu’à Fort Dauphin. Les derniers adieux se feront ce dimanche à Fianarantsoa.

www.sobikamada.com
Copyright © SobikaMada.com

le-christ-lavant-les-pieds-de-ses-disciples-le-tintoret-museo-del-prado

Conférence avec Edouard Montier : la Gratuité

Le 5 Mai, 19h30 à côté de Brantôme (24)

« la dictature de nouveaux principes sociétaux, économiques et humanitaires prétend effacer de ce monde la voie de la gratuité. Qui que nous soyons, quelque soient nos convictions, il est encore temps de retrouver le sens de nos vies en saisissant la main du pauvre »

Edouard Montier