20180814_173352_resized

La gratuité du don ou les douceurs du RES

Café gourmand RES pour sœurs filles de Marie à Madagascar

Saint Denis de la Réunion,
15 août 2018

Le Saint Esprit nous a inspiré sur la façon d’en parler. Comment parler du RES? Quel est le bon message à faire passer? Alors voilà le père Edouard O’Neill s.j nous a soutenu dans notre action et nous a demandé d’intervenir nous même à l’ambon le week end du 11-12 août pour inviter les gens à venir écouter notre partage autour du café gourmand RES, le 15/08.

Le Seigneur nous a inspiré ce petit discours d’invitation qui allait dans le même sens que l’homélie du père Edouard O’Neill s.j alors que nous ne nous étions pas du tout concertés. En relecture, et en reparlant avec lui, on a compris qu’on était connecté sur le même « réseau » celui du Saint Esprit. Dans l’ensemble, le discours a été bien accueilli, oui dans l’ensemble on va dire…

Et pour la messe du 15/08 c’est le père Edouard O’Neill s.j qui a accepté de dire au gens qu’un café gourmand les attendait. Alors en fait, on a voulu marquer les gens sur la gratuité du don. Alors du coup on a pris le risque de ne peut être pas pouvoir aller jusqu’au bout…

L’Esprit Saint a inspiré Fred et lui a dit  » ce serait bien qu’on fasse des petites madeleines + biscuits faits maison et qu’on les donne gracieusement à tous ceux qui sortiraient de l’Eglise et qui ne pourraient pas ou voudraient pas venir au café gourmand. « 

Alors à chaque porte, et là nos amis nous ont aidés pour la distribution (Merci mon Dieu pour cette aide) des petits gâteaux soigneusement emballés dans du papier cellophane (en forme de ballotins) avec un petit ruban bleu qui permettait d’y accrocher une étiquette avec inscrit dessus « les douceurs du RES » (au total 130!!).

Oui Blest a écrit à la main plus de 100 fois sur les petites étiquettes « les douceurs du RES », malgré toute la concentration qu’elle y mettait on a dû jeter 2 étiquettes car elle avait écrit sans faire exprès « les douleurs du RES »… Enfin bref il y a eu tout plein d’émotions, de la joie, des éclats de rire, du désespoir, et surtout beaucoup d’Amour.

Blest nous a aidé, elle était très impliquée, vous n’imaginez pas à quel point. Les 2 jours avant le 15/08, j’ai enchaîné 2 gardes de 12h à l’hôpital et du coup en rentrant le soir, j’aidais Fred et Blest comme je pouvais. On a mal évalué l’ampleur du projet. Mais on a reçu de l’aide, c’était incroyable. Oui de l’aide de Blest, et aussi de France Mai. On connaît France Mai depuis 2011 environ et elle nous aide dans nos tâches ménagères à la maison. Et normalement, France Mai vient tous les mercredis après midi et donc le 15/08 était férié, du coup elle n’était pas censé venir normalement. Eh bien il se trouve que le mercredi d’avant France Mai (qui nous voit et nous entend parler de l’action pour RES) déclare d’un coup d’un seul « moi je vais venir mardi après midi, pour vous aider et regarder comment vous allez faire » complètement surpris nous lui disons « ah euh ben oui ok c’est super!! » et elle rajoute « si je viens, c’est par Amour ». Alors là on est scotché et on lui dit MERCI. Oui France Mai est arrivée mardi 14/08 à 13h30 pour repartir chez elle à 23h00!!! Notre petite fille chérie a dormi à 01h00 du matin et nous 2 je vous ne raconte pas.

Après un « magnifique réveil à 05h30 du matin », nous allons à la messe de l’Assomption qui commence à 08h00. Nous finissons de tout installer dans la salle juste avant (heureusement que le père Edouard O’Neill s.j a pu nous laisser nous installer la veille un peu déjà). La messe terminée nos amis 2 par 2 à chacune des portes se sont chargés de la distribution (Un qui distribuait les gâteaux d’abord, 1 ballotin par personne jusqu’à épuisement du stock et Un autre qui donnait une enveloppe ouverte où était imprimé l’adresse du RES et à l’intérieur le flyer pour ceux qui le voulaient.)

Et nous on devait accueillir le gens dans la salle. Environ 40 personnes sont venus c’est énorme, on ne s’y attendait pas on avait prévu 30 chaises et on se disait qu’on avait prévu large.

On a d’abord passé le diaporama accessible par tous (présentation du RES you tube), et puis on a continué en partageant ce qui a été fait avec les enfants, ce qu’on a vécu avec les soeurs et les enfants, ce qu’on fait concrètement sur le terrain pour RES, les demandes des soeurs, tout cela avec photos et vidéos. Et puis on a fini par une danse qu’on avait apprise aux enfants sur la chanson « Esprit de lumière ».

La présentation a duré environ 20 min. Et enfin Les gens ont pu prendre le café gourmand tout fait maison.

Beaucoup de joie, beaucoup d’Amour, certains ont été profondément touchés. Oui Seigneur continue de toucher nos âmes, nos coeurs.

Aurélie et Frédéric

Anges gardiens RES à Madagascar