Ecole

A Mbar, les sœurs sont dans la joie et la confiance, un ange gardien passera…

 

Les sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie à Mbar, village de brousse isolé, donnent leur vie pour les pauvres à travers 4 œuvres : une école primaire avec Sœur Bicé (photo de droite), un foyer de jeunes filles avec Sœur Marie Emilie, un pensionnat pour les filles du primaire avec Sœur Catherine et un poste de santé avec Sœur Cécile Anna.

Soeur Cécile Anna

Soeur Cécile Anna

Soeur Catherine

Soeur Catherine

Elles donnent de l’amour, de la joie, du réconfort, des sourires avec une générosité débordante, elles donnent « un cœur de mères ».

Difficile pour elles de demander de l’aide, leur vie est d’aimer. Elles ont confiance dans la vie, elles savent qu’un ange gardien veille sur les personnes qui leur sont confiées…

  

 

 

Maison des sœurs de Mbar

 Nous avons été frappées cependant par la grande pauvreté de leurs œuvres… et en observant, en écoutant… leurs besoins sont évidents.

maison-des-soeurs-de-mbar

 

 

Village de brousse sous la responsabilité du poste de santé de Mbar.

Village de brousse sous la responsabilité du poste de santé de Mbar

Village de brousse sous la responsabilité du poste de santé de Mbar

L’école primaire accueille 160 élèves, enfants de la brousse, du CI (équivalent GS) au CM2 sans distinction de religions, de moyens, de niveau.

Sœur Bicé se débrouille… l’école au quotidien fonctionne en autonomie mais les bâtiments nécessiteraient un coup de neuf et un entretien régulier.

Le poste de Santé tenu par Sœur Cécile Anna à 10km de piste de Mbar polarise 10 villages. Combattre la malnutrition est la priorité : lors de notre visite, une maman malade accompagnée de sa mère est venue présenter ses jumeaux d’un mois très maigres, elle était désemparée. Les sœurs n’ont pas les moyens d’acheter du lait, cette maman non plus…. Du lait infantile disponible pour des situations extrêmes sauvera des vies !

Le pensionnat tenu par Sœur Christine termine ses travaux avec un étage supplémentaire pour améliorer le confort des filles. Le foyer de Sœur Marie Emilie est en bon état également, 3 ordinateurs portables en plus faciliteraient les recherches des jeunes filles.

Ecole

Ecole