centre-ilanivato

Faire le bien à son niveau- demande prière

Monsieur Gérald,

Nous sommes dans la neuvaine de notre Mère Sainte Thérèse d’Avila par conséquent nous ne pouvons pas prendre comme une simple coïncidence, encore moins le fruit du hasard, le fait de voir, d’entendre, de lire à travers les médias tout ce qui ce qui passe en ce moment dans le monde, plus particulièrement ce qui en fait la UNE et – comme tout mal – fait beaucoup de tapages, faisant taire tant de biens qui s’opèrent dans le silence.

En effet, la raison de la réforme thérésienne a justement débuté par « la détermination de Sainte Thérèse de faire le peu qui dépendait d’elle, c’est-à-dire vivre avec authenticité les conseils évangéliques, au milieu du `monde en flammes´» de son temps ». En vraies filles d’une telle Mère, nous ne nous permettons pas d’être contaminées de la maladie contemporaine, non la peste, mais d’une plus grave encore et que le Pape François continue à nous mettre en garde : l’indifférence, qui nous rend aveugles et insensibles devant tant de souffrances, de douleurs qui torturent nos frères proches et lointains.

Je vous fais part de tout cela car il me semble que votre dernier message est en diapason avec le zèle apostolique de notre Mère. Merci beaucoup !

Nous aurions une intention de prière à vous confier : le fils d’un ressortissant français de 29 ans, un de nos bienfaiteurs, a été lui aussi kidnappé jeudi dernier, nous vous avons déjà recommandé un autre cas il y a quelque temps. Malheureusement, le kidnapping des pakistanais devient une « source de gain » ici à Antananarivo maintenant, pour ces « ignorants qui ne savent pas ce qu’ils sont en train de faire ». Implorons au Seigneur la libération de Naid, la conversion de ses ravisseurs et confions-Lui les angoisses de la famille.

Et voilà, Monsieur Gérald, je vous laisse dans la grande Espérance que le Seigneur connaît bien plus que nous, ce que le monde est en train de vivre. Laissons-Le écrire librement notre histoire car il est notre Père qui aime chacun infiniment. Soyons dociles à son Esprit. En union de prière.

Sœur Maria
Soeur Maria Monica des Carmélites de Turin à Ilanivato (Tana)