Les Soeurs de Saint Joseph de l'Apparition en Mauritanie

INTERVENTION DU 11 JUIN 2017 À LA PAROISSE DE NOUAKCHOTT

 

Après 58 ans de présence en Mauritanie, la Congrégation des Sœurs de St Joseph de l’Apparition quitte ce pays auquel elle a donné une belle part de sa vie d’Institut missionnaire avec les 44 Sœurs qui ont partagé des années de leur vie, à Atar, à Nouadhibou, à Nouakchott.

On peut regarder et vivre cet évènement comme un deuil. Je préfère, avec mes Sœurs, le regarder et le vivre comme une action de grâces.

En faisant une relecture de ce ½ siècle de présence, nous remercions le Seigneur de nous avoir permis de nous enrichir par la rencontre dans ce pays, de tant de personnes et de nationalités.

En Afrique, la Mauritanie est un pays unique : son climat, sa société, sa religion, son brassage de populations, autochtones et étrangères, le rendent tout à la fois particulier et fascinant. C’est dans cet environnement que nous avons rencontré un peuple mauritanien attachant, solidaire, souriant, avec qui nous avons tissé les liens d’amitié, qui nous a apporté une expérience riche de fraternité, dans la différence des cultures. Nous avons aussi créé des relations amicales avec tant de nos frères et sœurs, étrangers au pays, comme nous l’étions nous-mêmes.

Dans ce pays de Mauritanie, nous avons collaboré avec joie à une Église, aux multiples visages, petite en nombre, mais si vivante, si accueillante, avec laquelle nous avons prié, célébré, partagé les joies et les peines, fait la fête.

Merci à Mgr Landreau qui, en 1959, nous a appelées à être seulement ‘présence fraternelle’ au milieu du peuple mauritanien.

Merci à ceux qui lui ont succédé. Merci tout particulièrement à vous, Mgr Martin qui avez été pour nous, comme un père, un frère. Merci à vos collaborateurs, prêtres et religieux, avec qui nous avons toujours eu des relations chaleureuses.

Merci à vous, Congrégations religieuses, avec qui nous avons passé de si bons moments, de collaboration, de prière, de fête, de fraternité.

Merci à vous, chrétiens de Mauritanie, qui nous donnez l’exemple d’une convivialité respectueuse et discrète avec la population, au milieu de laquelle vous vivez et travaillez.

Merci à vous, migrants d’hier et d’aujourd’hui, qui nous apprenez à ne pas baisser les bras devant les difficultés de la vie.

Merci à nos 44 sœurs qui ont été heureuses de vivre cette présence dans la discrétion et le service.

 

Un merci spécial à toi, Sr Marie de Lourdes, qui durant 13 ans, t’es donné de tout ton cœur,

auprès des jeunes filles du centre et auprès de leur famille, souvent très démunies,

dans les différents services paroissiaux et diocésains.

Merci d’avoir tenu le coup jusqu’au bout. Ces jours-ci tu me disais : « Je suis triste de partir bien sûr, mais pas trop triste. Quand je pense aux filles du Centre, je voudrais leur dire (comme St Paul aux Chrétiens d’Éphèse) « je vous ai montré comment travailler « « À vous maintenant de prendre votre destin en mains. »

Quand je regarde cet évènement qu’est notre départ, je me dis que j’ai essayé d’aller ‘jusqu’au bout de la mission que m’a confiée le Seigneur Jésus : Proclamer par mes actes plus que par mes paroles la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu. » « À Lui maintenant de la continuer comme Il le voudra. » Merci Sr Marie de Lourdes pour ta ténacité.

 

Pour toutes ces grâces, malgré la peine que tout départ occasionne, nous voulons rendre gloire à Dieu.

Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de miséricorde.

Béni sois-tu, Seigneur, Toi le Vivant pour toujours.

Béni sois-tu pour ta tendresse et ta proximité.

Béni sois-tu pour tant d’amitiés, tant de joies reçues.

Béni sois-tu pour tout l’amour donné et accueilli.

Que Ton Nom soit sanctifié, toujours et à jamais.

Que Ton amour règne sur toute la terre.

Que Ta Volonté soit faite ici et maintenant,

demain et toujours.

 

Chacune de nous va maintenant vers d’autres cieux pour continuer la mission : Sr Marie de Lourdes dans son pays natal, la Birmanie, qu’elle a quittée depuis 21 ans pour vivre la mission en Tunisie puis, ici en Mauritanie. Sr Pushpa a déjà rejoint l’Inde, son pays. Pour moi, je poursuivrai aussi ma mission d’encouragement et de soutien de mes  Sœurs.

Nous continuerons d’annoncer l’amour de Dieu pour tous et nous entendons à nouveau ce mot de notre fondatrice « Allez, et avec tout ce que vous avez et recevrez, faites tout le bien que vous pourrez »

 

Sr Thérèse ARMOUET

Coordinatrice de

la Province de France Mauritanie