Tana - Maison d'hôtes, salle de conférence et dortoir

Des entreprises visionnaires

Comme prévu, j’ai eu l’opportunité de rencontrer Mgr Marie Fabien dans la nouvelle maison d’hôtes à Antananarivo, propriété du diocèse de Morondava. L’oncle de Monseigneur était propriétaire d’un terrain dans la proche périphérie de la capitale. Cette circonstance heureuse a permis d’y construire une belle demeure au profit des membres du diocèse de passage à Antananarivo, au bénéfice également de familles pauvres accompagnant un des leurs hospitalisé dans cette grande ville ou encore pour de nombreuses classes d’enfants en voyage en cet endroit. En lieu et place de dépenser beaucoup d’argent pour des hôtels, les hôtes peuvent cuisiner et dormir ici sans frais.

L’évêque M. Fabien de Morondava est toujours aussi entreprenant et visionnaire. Il vient d’y acquérir 150 ha de terrain en friches pour y mettre à demeure des arbres fruitiers ainsi que des plants forestiers. Dix personnes travaillent en permanence sur ce projet qui permettra de belles productions de fruits pour les plus défavorisés ainsi que du bois devenu si rare et cher dans ce pays pourtant autrefois couvert de belles forêts. Sur ce terrain reboisé on y trouve de l’eau douce à 4 mètres de profondeur. Divers forages permettent d’arroser aisément les jeunes plants avant que les racines de ces derniers atteignent la nappe phréatique et prospérer rapidement.

Actuellement, 27’000 enfants ont la chance de profiter de l’enseignement dispensé par les Sœurs des différentes Communautés présentent dans le diocèse de Morondava. L’année scolaire s’est magnifiquement terminée ; toutes les meilleures notes proviennent des écoles gérées par les religieuses.

Sœur Charline de la Communauté Notre Dame de la Salette à Andoharanofotsy, se remet gentiment d’un problème de santé tenace. Pourtant, son courage et sa disponibilité envers la cinquantaine d’enfants handicapés mentaux présents au Centre sont intacts. Ces jeunes âgés de 6 à 18 ans ont la chance, en plus de bénéficier de soins médicaux spécifiques, de fréquenter l’école du Centre. La Communauté dispose de très peu de moyens financiers et a des difficultés à acheter le matériel scolaire nécessaire ainsi que pour l’habillement des enfants handicapés internes à l’établissement. Le renouvellement de la demande d’aide 2015 s’élève respectivement à 4’080’000 Ar et 126’500 Ar, soit au total 4’206’500 Ar (cf devis en annexe).

Ce lundi 26 juin, c’était le jour de la fête nationale. En ce jour de 1960, Charles de Gaules, Président français de l’époque, proclamait l’indépendance du pays. Les Malgaches aiment festoyer, mais pour les plus démunis, c’est un jour comme les autres, occupés à trouver à se mettre un petit quelque chose sous la dent.

Belle semaine

François