soeur-hilda-2

Rapport d’affectation de la clinique médicale Don Orione Mandiavato à Madagascar

Soeur Hilda, 30 ans, est le médecin de la clinique des PSMC de Mandiavato qui soigne les malades de cette contrée rurale de Madagascar.  Elle nous décrit bien sa mission et nous adresse ses remerciements pour l’aide apportée. 

« La clinique médicale Mandiavato est à 108km de Tananarive, la capitale de Madagascar, dont 90 km de goudron et 18 km de piste de routes secondaires. On a en moyenne une vingtaine de consultations par jour et 400 consultations par mois. Le lundi on a une affluence ainsi que le samedi, car c’est un jour de marché. Dans notre commune rurale de Mandiavato à 3km de notre clinique, il y a un hôpital de l’état (centre de santé de base niveau 2) dirigé par un médecin et une sage-femme. Avant la construction de notre clinique, quand les gens tombaient malades ils préfèraient aller chez les soeurs pour se soigner au lieu d’aller a l’hôpital par peur d’être mal accueillis et mal soignés.

Dans ce cas, les sœurs s’efforcent de les aider par tous les moyens même si elles ne sont pas des personnelles de santé, heureusement elles ont déjà travaillé dans une dispensaire. C’est la raison pour laquelle la clinique est fondée pour répondre aux besoins de la population surtout pour les gens les plus pauvres qui n’arrivent pas a payer leurs soins. Aux alentours dans les 10 à 20km on a cinq centres de santé de base niveau 1 sont dirigés par une sage-femme qui s’occupe de l’accouchement et des premier soins. Dans notre commune actuellement, nous sommes devenus un centre de référence car les malades après avoir passé dans ces centres de santé sans trouver une amélioration se réfèrent à notre clinique. C’est pourquoi notre situation est devenue plus difficile, car nous devons dépasser le niveau de soins et la qualité de service de ces centres de santé pour satisfaire le besoin de nos malades.

20160212_170511En Avril 2016, la clinique a bénéficié de huit cartons de médicaments par l’association « RES ». Nous rendons grâce à Dieu pour l’arrivée de ces médicaments et de votre grande générosité envers nous et les gens de notre zone rurale. Depuis l’ arrivée de ces médicaments, notre service s’est beaucoup amélioré et le nombre de gens qui fréquentent notre centre de santé ne cesse d’ augmenter. Ces médicaments sont de bonne qualité et conviennent aux besoins de notre réalité.

Les malades quittent aux alentours de 20 km de chez nous, c’est-à-dire 4 heure à pieds ; ils partent de bon matin 2 ;3 ;4 ;5 heures du matin pour pouvoir arriver à temps surtout pendant la saison de pluie car le retour sera difficile s’ils arrivent en retard. Notre but est de pouvoir soulager nos malades autant que possible car ils devaient retourner ces 4 heures à pieds avec leur état de maladie. Les plus graves sont portés par des brancards moyens-de-transportsqu’ils fabriquent eux-même : bicyclette, moto, charrette et même brouette. Un jour par semaine, le mercredi, on ne travaille pas mais on part en brousse pour visiter et soigner les malades invalides ( par exemple les paraplégiques avec relâchement sphinctérien).

Pour le moment, notre clinique ne fait que des consultations générales. Le centre de référence est à 28km de chez nous, pour cela on est obligé de faire des petites chirurgie, en hospitalisant de jour ou de nuit si nécessaire avant toutes références ainsi que des accouchements et de nombreux soins d’urgence. Beaucoup de gens refusent de se référer et préfèrent rester dans notre clinique à cause du coût du traitement en ville en plus de celui du transport. Certains vont jusqu’à demander à sortir de l’hôpital en ville pour se soigner dans notre clinique. A part cette consultation générale, nous pouvons offrir aussi à la population des services de vaccination, ophtalmologie , dentisterie et échographie ; il manque seulement l’électricité pour faire fonctionner le matériel et pour cela nous vous remercions de votre projet d’éoliennes pour notre centre.

Les cas les plus fréquent dans notre service dépendent de la période : hiver, printemps , automne … en général pour les enfants : infection respiratoire aigue, diarrhée, fièvre, toux et rhume, dermatose, crise convulsive. Pour les adultes : épigastralgie, angine, sinusite, toux, Asthme; tous genre de plaie, dermatose, douleurs abdominales, douleurs articulaires, douleurs oculaires, otalgie ; hypertension artérielle…

En espérant toujours pouvoir compter sur votre collaboration, nous voulons présenter notre sincère remerciement pour tout ce que vous avez fait pour notre clinique, pour nous les Petites Sœurs Missionnaires de la Charité, nos personnelles, nos malades et pour toutes la population de Mandiavato et les communes aux alentours qui viennent jusqu’à nous pour se soigner. Merci pour tout ce que vous continuez de faire pour nous . Que Dieu le Tout Puissant vous bénisse et vous accorde ce dont vous avez besoin dans votre vie surtout à la recherche des biens des autres surtout les plus pauvres.

Merci infiniment, »

Soeur Hilda